L’Église

 

 

Telle qu’elle se présente actuellement, ce n’est plus du tout ce qu’elle était au XIème et XIIème siècles ; elle a été maintes fois remaniée, transformée, améliorée ; et des premières constructions il ne reste que les fondations et quelques pierres éparses. Autrefois, on enterrait les morts autour de l’église. (environ jusqu’en 1842.)Les derniers aménagements importants datent de 1859. Le portail d’entrée est roman, une plaque commémorative apposée en 1930 rappelle le passage de Jeanne d’Arc en 1430.(Extrait du livre Autrefois Bosc le Hard de Jules Humbert.)

 

En 2017, les vitraux ont été rénovés.

Les halles

 

La construction des premières Halles pourrait remonter du début du XIV ème siècle.

En 1867, on aménage à l’angle de la grand’route et de celle de Cottévrard, un hangar en charpente, couvert en ardoises pour abriter

les porcs et les veaux.


Il tomba en ruine en 1899-1900, fut remplacé par une halle neuve.
De nouvelles réparations furent faites en 1936 à la couverture.

 

En 1789, il y avait, en dehors du marché de produits agricoles (beurre, œufs, volailles) qui se tenait, en plein air, sur la petite place au nord de la grande halle, couverte, réservée aux marchands, drapiers, lingers, etc…) un marché aux bestiaux, un marché à la viande, un marché au coton, un marché au blé ; ces trois derniers avaient chacun leur halle, distincte, couverte en prolongement de la grande halle, mais furent abattues en raison de leur vétusté, en 1790, par leur propriétaire, Louis de Boniface.

 

En 1940, il n’y a plus que deux halles, la halle au beurre et la halle aux veaux.

La Chapelle avec petit clocher, dédiée à Saint Éloi. Elle date du XIème etXIIème siècles.